September 25, 2021

“Je vais de l’autre côté du métro”

Dans le métro il n’y a plus d’invaincu et c’est parce qu’hier Larre Borges a battu Lagomar avec autorité. Après ce triomphe crucial pour le parcours du championnat Total Basketball, il est allé s’entretenir avec l’entraîneur de Larre, Mathías Nieto.

La première chose à propos de Nieto était une réaction au processus de jeu, à laquelle personne ne s’attendait était une si grande différence : Inutile de dire que cela a fini par être beaucoup plus ouvert que nous le pensions, d’autant plus que nous avions des moments irréguliers dans les matchs. Je pense que les moments de solidité de notre équipe sont suffisants pour être écrasants face à nos rivaux, le problème ce sont les hauts et les bas que nous avons. Aujourd’hui, c’était un match dans lequel nous ne les avions pas et quand nous ne les avons pas, c’est ce que nous espérons. De même évidemment quand tu vas affronter le premier, qui est invaincu, même si on veut vraiment gagner, il y a une question de respect qu’il faut avoir”.

Cette victoire est un signe clair que Larre vise haut et est en passe et le coach l’a été clair : Dès le début, nous avons parlé avec le campus avec les dirigeants et avec nos gens que nous sommes dans un plan de construction. Nous savions que ça n’allait pas être facile, quand vous avez des joueurs de haute qualité et avec des rôles aussi importants toujours dans toutes les équipes qui jouent, évidemment il y a un moment où il faut commencer à partager et c’est difficile. Je pense qu’on vient du moins au plus là-dedans et aujourd’hui je pense que notre force était la communication au sein du terrain, aussi bien en attaque qu’en défense il me semble que c’était le principal. Sachez pour qui jouer et recherchez ces options, défensivement, toutes les rotations que nous avons faites, nous les avons bien faites et nous les avons verrouillées à 29 ou 30 points dans chaque mi-temps”.

Hier soir, l’une des clés du match a été de défendre l’homme qui a réussi à contrecarrer les routes de but les plus importantes de Lagomar, mais Nieto est allé au-delà du match d’hier : Je ne suis pas un entraîneur qui aime beaucoup la défense de zone. Je vais de l’autre côté du métro mais je pense qu’en lui donnant certains ajustements, en permettant quelques coups en sachant que si ce joueur s’allume c’est parce qu’on le permet. Je pense qu’à partir de là on peut manipuler cette tête que je vous dis pour ne pas rentrer dans les nids de poule. La défense zonale lorsque nous sommes désorganisés ou que nous devons mettre beaucoup de remplacement en même temps nous permet ce calme de savoir où tourner et ce que chacun doit faire. Donner aux joueurs moins de fardeau de prise de décision”.

Le match d’hier lui a également permis de profiter de l’avantage de Glenn au poste bas, générant beaucoup de buts en première mi-temps et de nombreux espaces en seconde : Avec l’avantage de Ricardo, il me semble qu’on a trouvé beaucoup d’espaces, qu’on n’a pas pu capitaliser sur les premiers matchs, on est venu de très mal tirer en première mi-temps et aujourd’hui on a bien tiré, ce qui nous a rassuré que les joueurs n’ont pas eu à tirer plus pour trouver votre rythme. Si nous pouvions prendre d’autres options parce qu’elles sortaient plus haut, je me souviens de certains matchs où nous avons commencé avec la même idée, mais en tirant 2/16 comme cela s’est produit dans certains matchs, les équipes devenaient plus petites et nous perdions confiance. Aujourd’hui nous avons d’abord trouvé le rythme et cela nous a permis de générer d’autres variantes, qui allaient nous chercher plus haut et pouvoir casser et à partir de là générer notre jeu”.