September 24, 2021

MLB : Pour Replay ! L’erreur de Paul O’Neill pourrait être la plus drôle de toutes

L’emblématique Paul O’Neill pensait que le jeu était terminé. Leur Les Reds de Cincinnati jouaient contre les Phillies de Philadelphie au défunt Veterans Stadium le 5 juillet 1989, cherchant à gagner le match après avoir perdu sept de leurs 11 matchs précédents.

Le plus proche gaucher emblématique John Franco était sur le monticule pour les Reds en fin de 10e manche d’un match 2-2, essayant de forcer une autre manche pour donner une chance à son équipe:

Steve Jeltz, l’arrêt-court rapide des Phillies, avait atteint le premier but avec un simple au champ intérieur pour commencer la manche, puis a dépassé le deuxième but pour mettre le point gagnant en position de marquer. Quand le gaucher Lenny Dykstra a aligné une balle au champ droit avec un retrait, une seule chose a traversé l’esprit d’O’Neill.

O’Neill n’y a pas pensé. Au lieu de cela, il a fait une pièce dont on se souviendra pendant des années, et l’un des nominés dans le “Ups Bracket”, où les fans peuvent choisir la plus grosse erreur de l’histoire du baseball.

Chargeant pour faire le jeu, O’Neill a secoué le ballon à deux reprises, d’abord avec le talon de son gant, puis avec sa main gauche nue. Frustré par son incapacité à faire un jeu qui sauve le match, O’Neill s’est précipité sur le ballon avec son pied gauche, ressemblant beaucoup à ce qu’il faisait lorsqu’il a donné un coup de pied au football au lycée. Ici la vidéo :

Ce qu’O’Neill n’a pas réalisé, c’est que Jeltz avait glissé sur son chemin vers la troisième place, ce qui l’a fait hésiter alors qu’il tournait autour de la base. Heureusement pour les Reds, le ballon a décollé du pied d’O’Neill dans le champ intérieur, se dirigeant directement vers le joueur de premier but Todd Benzinger.

Cela peut vous intéresser : La légende des Mets, Lenny Dykstra, plaide coupable d’avoir agressé un chauffeur d’Uber

Les Reds perdraient le match plus tard dans la manche avec une balle passée, mais Benzinger a dit plus tard à O’Neill qu’il pensait qu’ils auraient pu jeter Dykstra au deuxième but sur le jeu désormais tristement célèbre.

Rafael Martinez

J’aime le roi du sport, en particulier les Red Sox de Boston en MLB et en général tout le baseball mexicain. Ce métier m’a donné l’opportunité de couvrir des événements majeurs tels que les Caribbean Series, les LMB All Star, les LMP (sans interruption depuis 2009), les signatures d’acteurs importants. J’ai eu la chance d’assister au World Classic 2013 en Arizona, aux États-Unis, bien qu’en tant que fan. En dehors de ce beau sport, j’adore le basket-ball, où j’ai aussi narré des matchs et même un match amical de la NBA il y a 10 ans, mais je porte le baseball dans mes veines. Baccalauréat en sciences de la communication de l’Université autonome de Sinaloa (UAS), dont j’ai obtenu mon diplôme en 2011. Je suis né à Mazatlán, Sinaloa et j’ai commencé dans le monde du journalisme sportif en 2004 dans le journal El Sol de Mazatlán, où j’étais chroniqueur de baseball et journaliste en même temps. En janvier 2009, je suis arrivé à El Debate en tant que journaliste reporter et cela a duré presque six ans (dans la première étape), jusqu’à ce qu’en novembre 2014, j’ai émigré à la radio fournissant mes services à Línea Directa-Grupo RSN. Mon cycle là-bas s’est terminé en juillet 2019 et en quelques jours, El Debate m’a donné une autre opportunité de travailler et m’a ouvert à nouveau les portes. C’est ainsi que je suis arrivé à Al Bat, où je suis depuis 2019 en tant que journaliste web.

voir plus

.