September 24, 2021

Barcelone approuvée et suspendue : Braithwaite reste

Rapporter: Trois tirs entre les trois couleurs, deux buts. C’est le bilan du gardien brésilien, qui a réalisé un jeu discret, avec une seule intervention valable sur un tir sec de Merino à la 65e minute. Lobete et Oyarzabal étaient chargés de l’exposer. Avec ses pieds, il n’a pas la même sécurité que Ter Stegen, mais il n’est pas non plus une catastrophe.

Destination : Bon match de l’arrière droit, qui a été applaudi pour sa griffe et son élan dans plus d’une action. Peut-être manque-t-il un peu plus de confiance et de sécurité lorsqu’il s’agit de faire la guerre seul sur l’aile droite, mais il est clair que cette saison il peut faire un pas en avant dans ses efforts pour ressembler à Alves.

Éric : Le défenseur central catalan semble avoir joué toute sa vie pour cette équipe. Il s’entendait parfaitement avec Piqué, relevant toujours le ballon proprement et sans jamais se compliquer la vie. Il a fait très attention à empêcher un tir à bout portant d’Oyarzabal, mais a commis une erreur directe, comme un dégagement raté lorsque le ballon était à l’intérieur de la surface.

Piquer: Les plus applaudis de loin, avant, pendant et après le match. Son geste d’abaisser le sol pour faciliter l’enregistrement des signatures du club a été reconnu par les fans. Leader absolu en défense, il a également inscrit le premier but de la saison, d’une superbe tête après un centre mesuré sur un coup franc de Memphis. L’un des grands gagnants de la soirée.

Lever du soleil: Il s’est mis à avaler de la bile lorsqu’il a dû endurer quelques sifflements des tribunes, mais ceux-ci se sont vite atténués, surtout après la belle prestation de l’équipe, qui a su monopoliser sa bande une bonne partie du match. Il était très proche de marquer en un contre un avec le but, mais le ballon est sorti de son chemin, même si le VAR l’avait annulé en raison d’une position illégale. Un centre de son a forgé le troisième but des Blaugrana.

Sergio Busquets : Il n’a pas eu beaucoup de problèmes à gérer comme il l’a fait au milieu de terrain face à la faible pression du rival. Il a vu un jaune mérité dans une action où il a empêché un jeu de transition dangereux. Il a été remplacé par Nico à la 80e minute.

De Jong : Un match sans tache de l’international néerlandais. Offrir toujours de trouver la meilleure sortie de balle et aider la couverture de ses coéquipiers. Il a aidé Braithwaite avec une superbe passe de fil sur le deuxième but du Barça. Un joueur essentiel pour Barcelone.

Pedro : C’est omniprésent. Il est toujours là où c’est nécessaire et quand c’est nécessaire. Il a joué un jeu très complet, avec beaucoup de sacrifices et toujours à la recherche de fluidité dans la phase supérieure. Il était tout près de marquer sur un ballon qui touchait le carré. Il a reçu plusieurs ovations de la part du respectable.

Griezmann : Les Français peuvent être marqués pour beaucoup de choses, mais pas pour le sacrifice et le travail des champs. Et le public de ce type de joueurs les remercie par des applaudissements et des ovations. Il a mis la salopette en défense et a travaillé comme le plus, il était proche de marquer, même avec une tête à la barre transversale, et à partir de ses bottes, le quatrième but de Barcelone a commencé.

Memphis : À ce jour, il est le joueur qui apporte le plus de dose de magie à l’attaque. Il a réussi un chapeau spectaculaire au milieu de terrain qui a été arrêté de force par le rival. Il n’a pas marqué, mais son dynamisme et son déséquilibre offrent de nombreux espaces. Un coup franc de son centre a donné à Barcelone le premier but. Le lion a déjà commencé à rugir.

Braithwaite : Impressionnant le jeu qui a été sorti de la manche. On peut dire que le meilleur puisqu’il porte la chemise Blaugrana. Il est tombé sur l’aile gauche, mais était en mouvement constant. Il a marqué deux buts, un de la tête, après une excellente passe décisive de De Jong, et un autre profitant d’un mauvais dégagement du gardien de but, et a même eu le temps et la force d’aider Sergi Roberto à marquer le quatrième but.

CHANGEMENTS:

Emerson : Il a été vu un peu étourdi dans son jeu sur l’aile droite. Il faut que ça se calme un peu.

Sergi Roberto : Il a dû supporter des sifflets pour se rendre sur le terrain. Il a fini par marquer, embrasser le bouclier et se réconcilier avec les fans.

Araujo : Solvant dans le jeu aérien, mais précipité dans certaines actions.

Nico: Il a commis une faute qui a fini par être le deuxième but de la Real Sociedad et a mis l’équipe en difficulté.

Lentille : Il a été sifflé, mais plus par les Français, pour le sens du changement, puisque Koeman voulait un attaquant, Memphis, pour mettre un défenseur, Clément.