September 21, 2021

Criterion Channel diffusera 8 documents de la réalisatrice Lynne Sachs – Date limite

EXCLUSIF: Une collection de documentaires de la célèbre cinéaste Lynne Sachs arrivera sur Criterion Channel en octobre.

La plateforme de streaming présentera sept films de Sachs à partir du 1er octobre, allant du court métrage de 1994 Quel chemin est à l’est à ses travaux les plus récents, y compris E•pis•to•lar•y : Lettre à Jean Vigo, une exploration du film classique du réalisateur français de 1933 Zéro pour la conduite (Zéro de Conduite).

Le 13 octobre, Criterion Channel diffusera en exclusivité son dernier long métrage documentaire, Film sur un père qui, qui examine la relation de Sachs avec son père peu orthodoxe, Ira Sachs Sr, dont les enfants incluent Lynne et son collègue cinéaste Ira Sachs Jr.

Film sur un père qui est sa tentative de comprendre le Web qui relie un enfant à ses parents et une sœur à ses frères et sœurs », a écrit le réalisateur. « Avec un clin d’œil aux représentations cubistes d’un visage, l’exploration cinématographique de son père par Sachs offre des vues simultanées, parfois contradictoires, d’un homme apparemment inconnaissable qui est publiquement le centre désinhibé du cadre mais enfermé en privé dans des secrets. Dans le processus, Sachs permet à elle-même et à son public à l’intérieur de voir au-delà de la surface de la peau, la réalité projetée. Alors que les faits surprenants s’accumulent, Sachs, en tant que fille, en découvre plus sur son père qu’elle n’avait jamais espéré révéler.

Cinema Guild acquiert le film Slamdance Docu de Lynne Sachs sur un père qui

Penelope Bartlett, directrice de la programmation de la chaîne Criterion, a commenté : « La chaîne Criterion est ravie de présenter la première en streaming exclusif de Lynne Sachs’ Film sur un père qui ce mois d’octobre. Cette fouille brute et profondément personnelle de l’histoire familiale complexe du cinéaste sera accompagnée d’un certain nombre de courts métrages expérimentaux de Sachs, dont beaucoup se concentrent également sur l’exploration de la dynamique familiale et des histoires familiales.

Ira Sachs Sr. dans Film sur un père qui
Avec l’aimable autorisation de Lynne Sachs

Le travail de Sachs a fait l’objet d’une rétrospective de sa carrière au Museum of the Moving Image cette année et au Sheffield Doc/Fest l’année dernière. Sachs a reçu le soutien de la Guggenheim Foundation, de la New York Foundation for the Arts, de la Rockefeller Foundation et de la Jerome Foundation.

“Depuis les années 1980, Lynne Sachs a créé des œuvres cinématographiques qui défient le genre en utilisant des formes hybrides et une collaboration interdisciplinaire, incorporant des éléments du film d’essai, du collage, de la performance, du documentaire et de la poésie”, selon le site Web du réalisateur. « Ses films hautement autoréflexifs explorent la relation complexe entre les observations personnelles et les expériences historiques plus larges. Avec chaque projet, Lynne enquête sur le lien implicite entre le corps, la caméra et la matérialité du film lui-même.

La programmation de Criterion Channel comprendra une interview nouvellement enregistrée avec Sachs discutant de son travail. Détails complets sur les documentaires de Sachs à venir sur la plateforme :

Débuts sur Criterion Channel le 13 octobre :

FILM SUR UN PÈRE QUI (2020)

Sur une période de 35 ans entre 1984 et 2019, la cinéaste Lynne Sachs a tourné des films 8 et 16 mm, des bandes vidéo et des images numériques de son père, Ira Sachs Sr., un bon vivant et homme d’affaires pionnier de Park City, dans l’Utah. Film sur un père est sa tentative de comprendre le réseau qui relie un enfant à ses parents et une sœur à ses frères et sœurs.

Débuts sur Criterion Channel 1er octobre :

E•PIS•TO•LAR•Y : LETTRE À JEAN VIGO (2021)

Dans une lettre de cinéma au réalisateur français Jean Vigo, Lynne Sachs s’interroge sur les résonances délicates de son classique de 1933 Zéro pour la conduite dans lequel un groupe d’écoliers mène une rébellion anarchiste contre leurs professeurs autoritaires.

MAYA À 24 ANS (2021)

Conscients de l’étrange paysage temporel simultané que seul le cinéma peut véhiculer, nous regardons Maya en mouvement à chaque âge distinct.

LA FILLE EST PRÉSENCE (2020)

Pendant la pandémie mondiale de 2020, la cinéaste Lynne Sachs et sa fille Noa ont collaboré avec Anne Lesley Selcer pour créer Fille est présence. Contre l’atmosphère pandémique incertaine et anxieuse, à l’intérieur de l’espace domestique, la « fille » arrange et réorganise une collection de petites choses mystérieuses.

LA SOCIÉTÉ DE LAVAGE (2018)

Collaborant pour la première fois, la cinéaste Lynne Sachs et la dramaturge Lizzie Olesker observent la disparition de l’espace public de la laverie du quartier et le travail continu et intime qui s’y déroule. Avec un titre inspiré de l’organisation de 1881 des blanchisseuses afro-américaines, La société de lavage enquête sur l’intersection de l’histoire, du travail sous-payé, de l’immigration et des calculs mathématiques de la lessive.

LE VENT DANS NOS CHEVEUX (2010)

Inspiré par les histoires de l’écrivain argentin Julio Cortázar, mais mêlé aux réalités de l’Argentine contemporaine, Du vent dans nos cheveux est un récit expérimental sur quatre filles qui se découvrent à travers une fascination pour les trains qui passent devant leur maison. Une histoire d’anticipation et de déception au début de l’adolescence, Du vent dans nos cheveux est circonscrite par une période de profonds troubles politiques et sociaux en Argentine.

LE DERNIER HEUREUX JOUR (2009)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine a engagé le cousin hongrois de Sachs, le Dr Sandor Lenard, pour reconstruire les ossements de soldats américains morts. Portrait de Sachs de Lenard, qui est surtout connu pour sa traduction de Winnie l’ourson en latin, résonne comme une méditation anti-guerre composée de lettres, d’images abstraites de guerre, de films familiaux d’enfants et d’interviews.

QUELLE VOIE EST L’EST (1994)

Lorsque deux sœurs américaines voyagent vers le nord de Ho Chi Minh-Ville à Hanoï, des conversations avec des étrangers et des amis vietnamiens leur révèlent le revers d’une histoire commune. Le journal de voyage de Lynne et Dana Sachs sur leur voyage au Vietnam est une collection de tourisme, de vie urbaine, de choc culturel et d’enquête historique, assemblée avec la chaleur d’une courtepointe.