September 24, 2021

Meghan Markle furieuse contre les Obama pour avoir pris le parti de la famille royale ?

La semaine dernière, Barack Obama a fêté ses 60 ans et il a célébré avec une fête étoilée sur Martha’s Vineyard.

Vous avez peut-être entendu dire qu’il y avait eu beaucoup de controverse autour de la soirée, en raison d’un prétendu manque de préoccupation pour les protocoles anti-Covid.

En réponse à ces préoccupations, les Obama ont considérablement réduit la liste des invités – qui comprenait à l’origine environ 600 participants – et ont annoncé que la fête serait désormais “limitée à la famille et aux amis proches”.

Cela signifiait annoncer de mauvaises nouvelles à certaines célébrités de premier plan qui n’ont pas l’habitude de ne pas être invitées.

Plusieurs personnes célèbres ont raconté des anecdotes amusantes sur le retrait de leurs invitations, et comme cela est arrivé à tant de personnes qui bougent et secouent, il n’y a certainement aucune honte à cela.

Cependant, il y a une rumeur selon laquelle certains grands noms ressentent un pincement au cœur de n’avoir jamais reçu d’invitation.

Et la presse britannique est obsédée par l’idée que Meghan fait partie des personnes qui ont été choquées d’être exclues des 600 originaux.

Meghan Markle et le prince Harry : une photo

Cela fait presque 18 mois que Meghan et le prince Harry ont déménagé en Amérique, et pendant ce temps, ils se sont liés d’amitié avec certaines des personnes les plus influentes du pays.

Mais aussi génial que ce soit de passer du temps avec les meilleurs et les plus brillants d’Hollywood, peu de couples dans le monde peuvent se comparer aux Obama en matière de poids.

Selon des initiés, Meghan pense que sa participation à des événements tels que l’anniversaire de Barack enverrait un message à la famille royale qu’elle et Harry ont été pleinement adoptés par les VIP américains.

Photo de l'interview de Meghan Markle

Il n’est donc pas surprenant que les tabloïds royalistes britanniques se soient réjouis de la rumeur selon laquelle Harry et Meghan auraient été snobés.

Certains sont même allés jusqu’à suggérer que le duc et la duchesse n’avaient pas été invités parce que les Obama étaient mal à l’aise avec la façon dont ils ont coupé les ponts avec la reine.

“Cela n’aura sans doute pas été particulièrement bien passé avec un couple qui a toujours mis la” famille en premier “pour voir Harry et Meghan critiquer si ouvertement leurs parents royaux lors de leur entretien avec Oprah en mars”, a écrit la commentatrice royale Camilla Tominey dans The Telegraph. .

Charles, Elizabeth, Meghan

«Lorsque les Obama sont revenus au Royaume-Uni en 2016, ils ont tenu à faire un saut au palais de Kensington, où ils ont été présentés à un prince George, alors âgé de trois ans, prêt à se coucher dans sa robe de chambre, avant de s’asseoir pour dîner avec William, Kate et Harry », a poursuivi Tominey.

“En octobre dernier, l’ancien président a tenu à soutenir le prix Earthshot récemment lancé par le prince William.”

Tominey semble trop insister sur le fait que le président de l’époque a rencontré la famille royale lors d’une visite au Royaume-Uni.

Obamas au bal inaugural

Il n’est pas non plus surprenant que Barack ait soutenu un projet humanitaire lancé par William – et nous sommes sûrs que son approbation avait plus à voir avec le projet lui-même qu’avec la personne qui l’a lancé.

Clairement, la presse tabloïd britannique veut désespérément croire que les Obamas ont choisi un camp dans ce conflit, mais il semble assez évident d’après leur histoire que le couple préfère ne pas s’impliquer dans ce genre de chose.

Après tout, Barack n’a pas gagné le surnom de “No-Drama Obama” à cause de son penchant pour prendre parti dans les petits bœufs.