September 26, 2021

Le fournisseur de données de paris sportifs Sportradar prévoit une introduction en bourse à New York

Mises à jour de l’industrie du jeu

Sportradar Group, le fournisseur de données de paris, prévoit une première offre publique à New York alors qu’il cherche à se développer sur le dos de la légalisation des paris sportifs sur le marché américain en forte croissance.

Carsten Koerl, directeur général et fondateur de la société basée en Suisse, a déclaré dans un communiqué que les nouveaux marchés de paris tels que les États-Unis faisaient partie des “nombreuses” opportunités de croissance à mesure que le sport devenait plus numérique.

« La pandémie mondiale a accéléré cette [digital] transformation », a déclaré Koerl, qui a également cofondé Bwin, l’opérateur de paris désormais détenu par le groupe de jeux de hasard FTSE 100 Entain.

Les données sur le gameplay deviennent de plus en plus importantes car les groupes de paris cherchent à offrir plus d’opportunités de jouer au-delà de la simple prédiction du résultat final et du score. En conséquence, l’accent est mis sur les sociétés capables de collecter, d’affiner et de distribuer des données aux sociétés de médias et aux opérateurs de paris.

Les équipes sportives utilisent de plus en plus les données pour évaluer les joueurs et les stratégies, tandis que les fans recherchent également plus d’analyses pendant qu’ils regardent et parient.

Les détails financiers de la cotation prévue sur le marché Nasdaq Global Select, dirigé par JPMorgan Chase, Citigroup, Morgan Stanley et UBS, doivent encore être confirmés.

La décision d’entrer en bourse par le biais d’une introduction en bourse conventionnelle intervient après l’annulation des négociations d’inscription par l’intermédiaire d’Horizon Acquisition Corp, une société d’acquisition à but spécial soutenue par Todd Boehly, le copropriétaire de l’équipe de baseball des Dodgers de Los Angeles, selon une personne ayant des connaissances. de la matière.

Les investisseurs actuels de Sportradar comprennent l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada et Technology Crossover Ventures, ainsi que le milliardaire Ted Leonsis, Mark Cuban et l’ancienne star du basket-ball Michael Jordan.

La société, dont les clients incluent les opérateurs de paris Bet365 et Entain, a signé le mois dernier un accord de 10 ans pour les données de paris et les droits médias avec la Ligue nationale de hockey nord-américaine, qui a reçu le droit d’acheter des actions dans le cadre de l’introduction en bourse. La Major League Baseball est également un client de Sportradar.

L’introduction en bourse prévue intervient après que son rival Genius Sports soit coté à la Bourse de New York en avril grâce à une fusion de 1,5 milliard de dollars avec DMY Technology Group, une société de chèques en blanc.

Genius et Sportradar espèrent profiter de l’essor de l’industrie américaine des paris sportifs, qui se développe rapidement après qu’une interdiction fédérale de cette pratique a été annulée par une décision de la Cour suprême en 2018.

Les deux sociétés, qui se sont déjà affrontées au sujet des droits de données sur les matchs de football de Premier League, ont récemment fait des acquisitions. Sportradar a acheté Atrium Sports, qui fournit des données et des analyses sur les sports universitaires et professionnels, pour environ 200 millions d’euros en mai ; le même mois, Genius a payé 200 millions de dollars pour Second Spectrum, un partenaire de la Premier League anglaise.

Le chiffre d’affaires de Sportradar au premier semestre s’est élevé à 272 millions d’euros, contre 191 millions d’euros au cours des six mois correspondants de l’année précédente. Son bénéfice net au premier semestre a baissé de 2,5 millions d’euros à 17,7 millions d’euros en glissement annuel, tandis que Genius a déclaré en mai qu’il prévoyait des revenus annuels en 2021 d’un total de 250 à 260 millions de dollars.